Dieu

Si le soleil en toi s’est endormi, on est venu ici juste pour le réveiller !

Plus qu’une musique, la louange d’Aquero est une véritable invitation à nous brancher sur Celui qui est la Source de toute louange ! Feu et Lumière les a rencontrés lors d’un concert"

 

Dieu

 

« Quel bonheur, Tu vis en moi ! ».


Tout de suite, le ton est donné. Ce bonheur se lit sur le visage de Jean-Paul et de tous les frères présents sur scène, c’est une exultation au rythme de laquelle les musiciens dansent et louent !
Dès les premières secondes j’ai des fourmis dans les pieds et j’ai envie de me lever pour me joindre à cette louange et à cette danse ! Très vite, il n’y a plus de « scène » ni de « public ». Jean-Paul nous invite par quelques mots à entrer dans l’intercession, et c’est tous ensemble que nous adressons - si nous le voulons !- notre prière au Seigneur.
Nos frères sur scène nous aident, par leur simple façon d’être, à « libérer Dieu en nous », à entrer de façon nouvelle dans la joie et la liberté d’être des enfants du Père ! La soirée se prolonge dans le hall d’entrée, où les musiciens se mêlent à ceux qui sont venus, pour un temps de partage tout simple, comme on discute à la sortie d’un groupe de prière, pour prolonger un moment de communion, d’amitié, qu’on n’est pas pressés d’interrompre en rentrant chacun chez soi.
Ce soir nous avons expérimenté que nous sommes frères, que nous sommes enfants d’un même Père ; le contact avec chacun est facile, il n’y a pas d’anonymat. « Quand je joue, nous dit Alain, je ne suis pas d’abord chrétien, je suis d’abord artiste. Je ne joue pas pour évangéliser. ». Jean-Paul ajoute : « C’est une grâce que nous vivons, une onction de louange venue du Ciel que nous voulons faire partager.
C’est plus une évangélisation de rayonnement. On veut le vivre dans un grand respect, en parlant simplement avec le public.
C’est très exigeant pour nous, car cela implique que nous soyons toujours dans cette joie et cette communion. ». Une communion creusée et éprouvée par la vie communautaire : « On se laisse dépouiller ». Un feu d’Amour ! Cette vie communautaire, elle est depuis longtemps déjà sous le manteau de Marie.
Au départ, ce sont des musiciens professionnels qui ont vécu une expérience très forte d’effusion de l’Esprit Saint alors que, encore incroyants, ils avaient mis leurs talents au service d’un chanteur évangéliste. Ils décident alors de ne plus jouer que pour le Seigneur.



Overall Rating (0)

0 out of 5 stars

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé

RT @MgrMAillet: Peut-on rester insensible devant ces 220000 enfants à naître, broyés dans le sein de leur mère, chaque année en France Pitié

Aquero Aquero

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Restez régulièrement informé de l'actualité du groupe aquero. Pour être sûr de ne rien manquer, découvrez chaque trimestre : les concerts du groupe, les vidéos, les reportages et bien d'autres choses encore ...