Chansons

L’Aqueros’s attitude

Pour toutes les sensibilités, tous les âges et tous les styles. Aquero tricote les décibels avec les jeunes



L’Aqueros’s attitude

Se lâcher sur la musique, pour dire Dieu. Le groupe a joué en juin dernier en Suisse devant 15 000 jeunes et Jean Paul II Il veulent montrer qu’entre Mozart et Yves Duteil, il peut y avoir quelque chose qui ne soit pas diabolisé : de la musique et des paroles

En pleine campagne, avec une vue superbe sur les monts du lyonnais à la charnière de la Loire et du Rhône, ils peuvent pousser les basses à fond sans déranger personne, Aquero s’éclate. Ces musiciens (c’était la vie d’avant) jouaient autrefois dans les bals du samedi soir et même au Palais d’hiver de Lyon. Ils lorgnaient les filles, faisaient la fête et tout ce qui allait avec

Aujourd’hui, c’est différent « nous avons rencontré le Seigneur » dit simplement Jean-Paul, l’animateur du groupe, auteur, compositeur, chanteur aussi, il est même devenu diacre permanent au sein de la communauté charismatique des Apôtres de la Paix. Sans oublier d’où il vient, et toujours la même fidélité à la musique. Avec son frère (aîné) Richard au saxo, Augustin à la trompette, les deux Alain guitaristes et le petit dernier, un protestant, David à la batterie ils se situent comme les « blues brothers » de Dieu.

Objectif : les deux pieds dans la culture contemporaine et ses formes musiciales les plus variées : rock, jazz, pop, zouk, blues, salsa, ils veulent dire « Dieu » à leur époque, aux jeunes qui viennent communier à leur musique et qui boivent aussi les paroles « Mon Dieu et mon tout ; Il a posé son regard sur toi ; J’ai marché longtemps ; Jésus prend pitié ; Au bout de l’amour ; Tout embraser. »

Un petit air exotique

Eux aussi ils allument le feu dans les festivals de jeunes. « On ne vient pas pour les exciter et faire monter la mayonnaise. Rien de plus facile. On veut juste les conduire dans leur intériorité mais avec le langage de notre temps. Juste aussi pour montrer qu’entre Mozart et Yves Duteil, il peut y avoir quelque chose qui ne soit pas diabolisé : de la musique et des paroles » Explique Jean Paul Prat. Et ça marche.

L’an dernier, en juin, ils ont joué en Suisse devant 15 000 jeunes et Jean Paul II en personne. En janvier ils ont marqué l’ouverture de la semaine de prière pour l’Unité par un concert à Meyzieu. A Gérardmer ils participeront à l’hommage au père Duval, au Puy aux festivités du jubilé. On les attend aussi en Hollande et à Cologne le 15 août pour les Journées Mondiales de la Jeunesse.

Aquero, le nom du groupe a un petit air exotique. Extrême-orient relooqué Antilles ? Du patois bigourdan seulement. Aquero : quelqu’un. « Cela nous convient bien puisqu’il y a quelqu’un qui donne du sens à nos vies ».

Ils ont déjà sorti un disque : « Avance en eau profonde ». Un deuxième est prévu pour la rentrée de septembre.

Jeanine Paloulian

Catégorie - Actualités : Musique ; Religion, philosophie et éthique

© 2005 Le Progrès - Lyon.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé

RT @MgrMAillet: Peut-on rester insensible devant ces 220000 enfants à naître, broyés dans le sein de leur mère, chaque année en France Pitié

Aquero Aquero

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Restez régulièrement informé de l'actualité du groupe aquero. Pour être sûr de ne rien manquer, découvrez chaque trimestre : les concerts du groupe, les vidéos, les reportages et bien d'autres choses encore ...